Et si la cuisine du futur n’était pas robotique mais plutôt « aquaponique » ?

Dans le cadre du concours Electrolux Design Lab, Tobias Tsamisis, un étudiant allemand, a imaginé un grand comptoir futuristique où l’on trouve, hormis une un plan de travail et une table de cuisson, un bassin aquaponique rempli de poissons.

Mais au fait, qu’est-ce que l’aquaponie ?


Il s’agit d’une méthode millénaire qui consiste à créer un écosystème miniature où  interviennent trois populations interdépendantes –poissons, végétaux et bactéries.

Les produits récoltés sont 100% naturels, et ne nécessite aucun engrais chimique. Pour autant, ces produits ne peuvent pas être labellisés bio puisqu’ils ne sont pas issus d’une culture en pleine terre.

Cela n’enlève en rien leurs bienfaits pour la santé. «Les produits cultivés dans un système aquaponique ont des teneurs en calcium et en magnésium plus élevées et contiennent beaucoup moins de nitrates. Or, selon certaines études, l’excès de nitrates augmenterait les risques de cancer», d’après Ton Boekestyn, un floriculteur à St. David’s (Canada).

Future meilleure alliée de la FoodTech

Initialement conçue pour les salles de classe, la cuisine aquaponique imaginée pour Electrolux offre la possibilité de faire pousser ses propres salades et d’élever des poisons comestibles. Mais également de sensibiliser les générations futures à la façon dont l’alimentation est produite.

Équipée d’un écran tactile, le comptoir connecté de Tobias Tsamisis offre  une expérience pédagogique interactive. Elle fournit aussi des informations à la demande, comme les données nutritionnelles.

Ecoresponsable, économique et zéro déchet, l’aquaponie pour particuliers surfe sur la vague de l’agriculture urbaine et de l’autoproduction. Le nouveau business des foodtechs ?

Sources : PSFK, Slate, We Demain

Crédit photos : Electrolux Design Lab