La K-beauty, marques coréennes beauté (produit K-pop), est une tendance dans l’industrie de la beauté à l’échelle mondiale… alors que sa portée n’était préalablement que chinoise.

Pourquoi ? En 2016, en raison des tensions politiques entre Chine et Corée du Sud (dues en partie au système anti-missile THAAD), le business des marques cosmétiques coréennes en Chine a diminué de 21%, comme le nombre de visiteurs chinois en Corée du Sud (-66%), influençant le travel-retail business (étude de l’agence de recherche L2, en mai 2016).

Face à cette chute sur le marché chinois, la K-beauty a investi le marché européen et américain : stand « K-beauty » dans chaque enseigne Sephora en France, nouvelle boutique flagship d’Innisfree (marque phare du groupe cosmétique coréen Amorepacific) ouverte en septembre 2017 à New York.

Un facteur clé de succès de la K-beauty est l’innovation sud-coréenne, qui a déjà bouleversé presque toutes les catégories de beauté. Pour exemples, dans les soins du visage, le masque en tissu, l’ampoule, le mist, et le sleep-pack (coffret de masque de nuit) proviennent de laboratoires sud-coréens. En maquillage, la BB crème et le « cushion». Amorepacific, le premier groupe de beauté en Corée du Sud, propose des produits naturels pour la génération Y. En plus des innovations et de la nouveauté apportée par une image traditionnelle de beauté et pureté asiatique, les prix abordables font que ces marques coréennes se démarquent et attirent les occidentaux.

Crédit photo : sephora.com; seoulspace.co.kr