La grande tendance Automobile est aujourd’hui la voiture autonome. Un idéal futuriste qui suscite des réactions contrastées variant entre enthousiasme et scepticisme. On utilise le terme « autonome » pour désigne un véhicule entièrement piloté par une intelligence artificielle.

Pourtant, tous les véhicules proposés en salon automobile ne se valent pas. Seul un petit nombre de prototypes sont capables aujourd’hui d’évoluer de manière 100% autonome sans intervention humaine. Il existe en effet 6 niveaux d’autonomie automobile.

L’OICA (Organisation International des Constructeurs Automobile) a définit un barème européen pour référencer les statut d’autonomie d’un véhicule. Celui-ci est récapitulé par nos Experts Automobile dans le tableau ci dessous.

Les différents niveaux d’autonomie automobile :

Chaque véhicule ne propose alors pas à son conducteur une liberté de conduite identique. Et, cette recherche d’autonomie est essentiel dans les innovations, permettant de faciliter et de rendre la conduite de plus en plus sécuritaire.

Bien que le niveau 5 (autonomie totale de l’appareil) est été autorisé en test sur les routes nationales le 3 août dernier, beaucoup de questions restent encore sans réponses. Dans le cas d’un accident, qui sera jugé coupable ? L’autonomie artificielle ou le conducteur, non présent à bord de son véhicule ? Une chose est sûre : tant qu’il n’y aura pas de réponses à ces questions là, ce niveau reste inaccessible au grand public. Cela laisse donc aux grands constructeurs le temps de développer la qualité de leurs prototypes.

Source: OICA