Après avoir abrité le siège de Natalys, le château de Nanterre deviendra à l’été 2017 #LeChateau, le premier incubateur culinaire francilien.

Le château de Nanterre : nouvelle structure d’accompagnement de projets de création d’entreprise

Après New-York et Londres, le Grand Paris va bientôt accueillir son premier laboratoire de la transition alimentaire, au château de Nanterre. Un laboratoire où les jeunes restaurateurs pourront s’exercer, expérimenter, être conseillés, produire, diffuser, commercialiser… Bref, inventer les innovations alimentaires durables de demain.

Des travaux de rénovation ont commencé en juin dernier et dureront jusqu’à l’ouverture du site, prévue à l’été 2017. Pas de moins de 4,8 millions d’euros ont été investi pour rénover ce château classé monument historique d’une surface de 2 000 m² sur 3 niveaux et doté d’un parc de 6 000 m².

#LeChateau pour…

Réfléchir et faire communauté. 780 m² d’espaces de coworking sont mis à disposition pour créer une mutualisation des connaissances. Un programme de formation et un réseau de mentors aideront les startups à franchir les différentes étapes de leur projet.

Produire et promouvoir l’agriculture urbaine. Le parc du château accueillera notamment des potagers et des bacs à compost pour une meilleure gestion de l’impact carbone. Volailles, oeufs, miel pourront aussi y être produits. Les habitants de Nanterre seront conviés à participer à des ateliers pédagogiques autour de la ferme et du potager urbains.

Consommer, diffuser et commercialiser. Une partie du château sera dédié au foodcourt avec une mise en avant particulière du snacking. Cet espace événementiel accueillera une vingtaine de stands et 4 pop-up, où les futurs restaurateurs et entrepreneurs pourront tester leur concept auprès du public.
Il sera géré par Robin Placet, fondateur de FOODENTROPIE, qui souhaite y accueillir des évènements corporate et y organiser des foodhackatons.

Cette initiative s’inspire des concepts déjà éprouvés à Londres, New York, Barcelone ou encore Copenhague. Une manière de dynamiser le tissu des start-ups  FoodTech françaises et de leur donner de la visibilité grâce à un lieu dédié.

Source : Snacking.fr

Crédit photo to : Etic, l’agence PY Architects et l’agence Rouge