L’éclosion des robocabs est annoncé pour 2025

Une étude menée par le cabinet Roland Berger sur les nouvelles formes de mobilités soulève l’idée selon laquelle les véhicules autonomes, notamment les « robocabs » (navettes et VTC autonomes) qui devraient arriver sur les routes vers 2020-2022, représenteront 26% des trajets en 2030.

Provisoirement, ce sont les deux roues, les voitures en libre-service, le covoiturage et l’auto-partage qui vont poursuivre fortement leur croissance pour atteindre 6% des kilomètres parcourus par les européens en 2025, soit +5.5% par rapport au chiffre actuel.

Mais entre 2025 et 2030, les « robocabs » vont faire une entrée en force sur le marché jusqu’à écraser toute autre forme de mobilité. Selon une annonce de Didier Bréchemier, spécialiste Transport chez Roland Berger, « les robocabs  seront quatre fois moins chers que le taxi, aussi compétitifs que le bus ou le vélo. Les navettes autonomes pourront transporter deux fois plus de passagers tout en étant deux fois plus profitables que les transports avec chauffeur ».

Cette étude fait donc ressortir un point crucial pour les stratégies des constructeurs automobiles. Car même si le niveau de mobilité mondial augmenterait entre 2025 et 2030,  les ventes de véhicules pourraient connaître des chutes de l’ordre de -32% au rang mondial, -45% en Europe et -60% en France.

Cette étude soulève alors un tas de questions qui vont avoir une forte influence dans la gestion stratégique du côté  des constructeurs automobiles mais aussi du côté des entreprises ferroviaires, des sous-traitants, des équipementiers et des start-ups, ces dernières qui se développent énormément sur le marché automobile en ce moment.