En route vers l’automobile de demain

Au vue des innovations technologiques, des prospectives économiques et de l’entrée en force des acteurs High-Tech sur le marché automobile, les constructeurs se voient contraints de diversifier leurs offres. Nissan, Volvo, Fiat, Tesla et d’autres, nous voilà en route vers l’automobile de demain.

En effet, l’entrée en masse des acteurs tels qu’Uber, BlaBlaCar ou encore Google amène à une mutation de l’offre et de la demande, qui elle-même engendre la création d’une ribambelle de nouveaux services. Les constructeurs proposent désormais bien plus que l’achat d’un simple véhicule. Ils proposent tout un écosystème de mobilité. Un écosystème connecté qui permet d’emmener sa voiture en révision ou de faire le plein à la place du conducteur.

De plus, la perspective d’une économie plus sociale et collaborative pousse les industriels à intégrer dans leurs stratégies de nouvelles manières de « consommer » l’automobile. Nous l’avions déjà vu avec l’Intelligent Get & Go, le système de « carlocation » de Nissan. Mais voilà un petit zoom sur les autres services innovants des constructeurs automobiles historiques.

Les marques et leurs services

Volvo et « Volvo On Call »

Le constructeur Suédois a annoncé récemment qu’il lançait un programme de conciergerie en Californie. 300 conducteurs des modèles XC90 ou S90 provenant de San Francisco ont été invités à participer au programme pilote. L’application Volvo On Call permet aux propriétaires de se délester de toutes les tâches associées à l’entretien de leur véhicule : faire le plein, laver la voiture, effectuer les révisions etc… Toutes ces prestations seront désormais gérées par les partenaires Volvo via l’application.

Volvo XC 90

Fiat Chrysler Automobiles et Google

Google, le Géant des services technologiques s’est mis en tête de devenir le Leader sur le marché des véhicules autonomes. Face à une concurrence agressive et rapide comme Tesla, le seul projet Google Car ne suffisait plus. Google a donc proposé un partenariat au groupe Fiat Chrysler pour un travail sur l’intelligence de bord. Dans cette optique, le constructeur Chrysler a fourni 100 monospaces Pacifica (cf. photo) pour les convertir en véhicules 100% autonomes. Un projet qui avance visiblement à grande vitesse car les véhicules ont été vus à Mountain View, près du siège de Google, en octobre dernier.

Chrysler Pacifica

Bentley et « Filled for Bentley »

Les clients de la marque anglaise d’exception Bentley ont désormais la possibilité de faire faire le plein à distance. En effet, la start-up Filld, aussi partenaire de Volvo On Call, avait déjà signé un partenariat similaire avec Bentley pour que ses clients n’aient plus besoin de remplir leur réservoir. Il leur suffit seulement de le demander sur l’application « Filled for Bentley ». Les pompistes de la start-up géolocalisent le véhicule et viennent faire le plein sans même que la présence du propriétaire ne soit requise.

Bentley FLYING SPUR

DS et « Only You »

DS, la marque haut de gamme du groupe français PSA a lancé un programme VIP qui sera déployé au cours de 2017 et 2018. Ce programme ainsi nommé « Only You » a pour but de faciliter le service après-vente et de rendre les visites chez le concessionnaire plus agréables. DS met donc en place un service de « pick up and delivery » pour les révisions, un élargissement des horaires du call center, une assistance premium en cas d’incidents ou encore un système de « valet parking », un service de voiturier à la demande.

DS 5

 Tesla

Elon Musk, créateur et directeur général de la marque 100% électrique, a annoncé qu’il interdirait à ses clients l’utilisation de la conduite autonome sur les plateformes de mobilité et de covoiturage du type Uber ou BlaBlaCar. En effet, le constructeur, dont tous les véhicules sont dorénavant produits avec l’attirail de capteurs et caméras pour la fonction autonome, souhaite créer son propre réseau de mobilité. Réseau qui serait donc le prochain grand concurrent des services de mobilité à la demande.

Tesla Model S

 BMW  et « ReachNow Ride »

Le constructeur allemand avait lancé en avril 2016 une filiale de services d’auto-partage en réponse au succès des start-ups sur le secteur. Cette filiale, portant le nom de « ReachNow », a récemment opéré quelques modifications. En effet, BMW passe une étape supérieure et propose un service équivalent à Uber pour les propriétaires d’un véhicule du groupe (à savoir BMW ou Mini). Ce nouveau service, nommé Ride, propose exactement la même offre qu’Uber avec quelques petits points en plus. Une fois dans le véhicule, l’application Ride vous permet de gérer la température ou même la musique pour « personnaliser » votre voyage. Le système est en version pilote à Seattle pour le moment, mais BMW compte bien l’étendre à l’international.

Source : www.laposte.fr